Obstacles, pièges et détours vers l’indépendance financière

de | 22 mars 2017

Indé financière

J’ai toujours su au fond de moi que je n’étais pas faite pour la vie de salariée.
Mais je n’osais pas en parler à qui que ce soit car je savais que personne ne comprendrait.

Les années ont passé et je n’ai pas osé suivre mon instinct. Par peur et par manque total de foi en moi.

Résultat: burn-out.

Bien joué, ma grande.

Comme beaucoup de personnes, la vie en entreprise m’est tellement agréable que je suis en quête d’indépendance financière.

Comme touts les lecteurs de La Semaine de 4 heures, j’ai réfléchi à “Que faire pour remplir le vide?” une fois qu’on s’est libéré de l’emprise du travail.

J’ai toujours eu cette réponse, mais ce n’était qu’une liste de verbes sur une feuille de papier.

Je croyais naïvement que je pourrais me permettre de résoudre mes problèmes existentiels plus tard, lorsque je serai libérée du joug du “job alimentaire”. Sauf que ça ne marche pas comme ça.

Mon vieil instinct doublé d’une détresse psychologique grandissante m’ont conduite à chercher frénétiquement un voire plusieurs moyens de gagner de l’argent vite et en masse, pour m’évader de cette souffrance.

Cette fuite en avant n’était que la continuité d’une longue fuite entamée… à ma naissance, en fait.

Éducation, école primaire, secondaire, études supérieures, loisirs, jobs étudiants, emploi à temps plein. Prise dans le tourbillon des obligations, de l’impératif de performance, des attentes, toutes ces années n’ont été que errance à la recherche de qui je suis, sans oser écouter ma voix intérieure qui me montrait bien autre chose que ce que les autres voulaient que je sois.

Aujourd’hui, je n’ai plus d’autre choix que de m’écouter et trouver QUI JE SUIS, quelle voie emprunter MAINTENANT alors que je suis encore salariée.

L’argent ne résoudra rien et de toute façon, cet argent ne viendra pas tant que je n’aurai pas établi de solides fondations pour construire la vie que je désire.

L’argent amplifie les gens et la vie.
Si j’erre dans ma vie maintenant, j’errerai aussi si j’avais assez d’argent pour ne plus avoir besoin de travailler.

Rechercher l’argent passif et facile pour apaiser des souffrances qui n’ont rien à voir avec l’état de ses finances est un mensonge sur lequel rien de solide ne peut être bâti.

Même pour l’immobilier, qui a priori ne demande que patience et calculs, si on ne sait pas pourquoi on le fait, comment le faire par rapport à sa situation personnelle et strictement individuelle, ça ne marchera pas. Ça ne marchera pas parce qu’il manquera un ingrédient à la recette.

La valeur.
Cette notion est matraquée partout dans les sphères de l’indépendance financière.
Donner de la valeur aux autres.

Pour pouvoir donner il faut d’abord être pleinement conscient de sa propre valeur, s’aimer sincèrement, profondément.
Croire en soi.
Pour savoir vers quoi s’engager.
Pour avoir l’audace de se lancer.
Pour être prêt à recevoir le succès, les échecs. Pour avoir un réel impact positif sur les autres.

Il est temps pour moi de vivre dès AUJOURD’HUI ce que je ferais si je n’avais plus besoin de travailler.
Transformer cette liste de verbes écrit sur un bout de papier en habitudes, en expériences tangibles.

Aujourd’hui est venu le moment de laisser derrière moi la peur de m’exprimer et de foncer, passer au niveau supérieur.

Aujourd’hui est venu le moment de me TRANSFORMER  pour vivre AUTREMENT.

Merci d’avoir lu et dites-moi en commentaire si vous aussi vous voulez atteindre l’indépendance financière et quels sont les obstacles que vous rencontrez!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *