Chroniques du burn-out – Épisode 5: De la survie

de | 16 janvier 2017

Giulia Barnasi

 

J’ai le plus grand mal à penser à autre chose. Mon cerveau est accaparé car il s’agit bien de survie.

Je me suis faite terrassée par le rappel cinglant que je ne suis pas faite pour être une employée.
Je le paie cher, et je ne serais pas étonnée de voir apparaitre  des symptômes physiques rapidement si je ne trouve pas de solution immédiate.

C’est difficile à expliquer ce vide, qu’on ne peut pas contourner. La volonté ne peut rien face à cette souffrance.
On peut faire un parallèle avec des douleurs physiques, mais ce n’est pas encore tout à fait ça.

Je suis à galérer pour me lever le matin pour aller au bureau, à avoir du mal à réfléchir à des choses très basiques…
Alors comment créer du contenu, lire, apprendre, alors que toutes mes ressources sont monopolisées pour survivre?

Le mieux que je puisse faire dans cet état, c’est mettre par écrit ce que je vis, tenter de le décrire au mieux pour faire comprendre.

Car oui, c’est bien de survie dont il est question.
Cela signifie que le système est en état d’alerte, les fonctions auxiliaires (créativité, motivation, concentration, mémoire, apprentissage, appétits, compétences sociales) sont en stand-by au profit des fonctions vitales, en l’occurrence cette chose qu’on appelle conscience.
Cette unité centrale sur laquelle tout le système repose alimente et reçoit de la part des fonctions auxiliaires, lesquelles sont en constantes interactions avec le monde extérieur à l’individu.

Lorsque les interactions avec le monde extérieur deviennent problématiques, si l’individu perçoit l’extérieur comme une menace, l’unité centrale, dans une pulsion de survie, va réduire progressivement ses propres interactions avec les fonctions auxiliaires. Celles-ci seront alors sous-alimentées, puis en stand-by. Tout le système est alors en mode “économie d’énergie” pour permettre la survie de l’unité centrale. D’où la sensation de vide…

***

Pour être averti de la publication du prochain épisode, abonnez-vous à la newsletter et recevez en cadeau mon e-book “Méditez Envoyez du pâté”, et suivez le blog sur Facebook, Twitter et/ou Tumblr!

Merci d’avoir lu cet article, n’oubliez pas de liker et partager si vous pensez qu’un de vos amis est intéressé!

Crédit photo: Giusi Barbiani

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *