Chroniques du burn-out – Épisode 4: Le vêtement de plomb

de | 12 janvier 2017

Geoffroy Demarquet_flickr

 

C’est le rôle qui m’épuise.

Aujourd’hui je n’ai pas fourni de travail à proprement parler. Mais les heures de déplacement, parler avec les collègues, faire semblant que je suis à ma place et ça m’intéresse… Je n’en peux plus.
Il est presque 19h et pas moyen de me concentrer sur quoi que ce soit.

C’est quelque chose que j’ai du mal à recréer ou à re-figurer quand je vais bien: cet état de vide absolu, où rien ne marche pour en sortir à part faire un break.

Avec un mal de crâne quasi permanent, ou au moins la tête comme dans un étau.

L’envie d’hurler, de m’enfuir, de tout plaquer. Je me vrille le cerveau à cause du conflit entre le “sens des réalités” et cette pulsion de survie qui crie de tout quitter.
Combien de temps est-ce que je vais tenir? Comment est-ce que je vais m’en sortir?

Comment faire valoir cette souffrance qui n’est pas visible parce qu’elle n’est pas purement physique, et que j’arrive à la camoufler pour l’instant (mais jusqu’à quand?)

Et puis, il y a tellement de clichés et aprioris aux sujets des gens comme moi que l’écrasante majorité des gens ne peuvent même pas concevoir que cela puisse engendrer de la souffrance.

***

Pour être averti de la publication du prochain épisode, abonnez-vous à la newsletter et recevez en cadeau mon e-book “Méditez Envoyez du pâté”, et suivez le blog sur Facebook, Twitter et/ou Tumblr!

Merci d’avoir lu cet article, n’oubliez pas de liker et partager si vous pensez qu’un de vos amis est intéressé!

Crédit photo: Geoffroy Demarquet

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *