Avez-vous lu ce livre de J.K. Rowling?

de | 9 février 2017
J.K. Rowling very good lives

Lien affilié

Very Good Lives” est la transcription du discours que prononça J.K. Rowling aux étudiants de Harvard lors de la remise des diplômes en 2008. Son discours est axé sur deux thèmes: les bienfaits collatéraux de l’échec et l’importance de l’imagination.

Ce livre n’est pas encore disponible en français, mais il est accessible pour qui a un niveau correct en anglais.

Au-delà de cela, je vous encourage à l’acheter car c’est un bel objet, grâce aux illustrations de Joel Holland et la mise en page de Mario J. Pulice. En tant qu’ancienne étudiante en typographie, je suis très sensible à ces choses. De plus, les bénéfices des ventes vont directement à Lumos, la fondation de J.K. Rowling qui lutte contre le placement d’enfants loin de familles aimantes.

C’est un livre court mais tellement dense en contenu de valeur que le livre entier peut être converti en citations (quotable en anglais). Je vais me focaliser sur la première partie consacrée à l’échec et sa gestion, car c’est un sujet qui me touche particulièrement.

Et puis, quel plaisir d’apprendre de la part de quelqu’un qui a, selon ses propres mots, « échoué à un niveau épique”, pour connaître ensuite un succès non moins phénoménal.

Voici donc les points abordés par J.K. Rowling dans son discours à propos de son vécu de l’errance et de l’échec.

Poursuivre ses rêves ou ceux des autres

J.K. Rowling a eu des parents qui voulaient pour leur fille une vie confortable, avec un emploi stable obtenu après des études universitaires adéquates.
Elle rêvait d’être auteur et de vivre de ses écrits, et désirait étudier la littérature anglaise.

Nous avons tous connu cette situation, n’est-ce pas?

Voici comment J.K. Rowling y a fait face.
Elle a suivi le cursus de langues anciennes plutôt que celui de langues vivantes voulu par ses parents. Ils ont découvert le subterfuge le jour de la remise des diplômes.

Cette audace lui a permis de rester fidèle à ses aspirations profondes, sans blesser ses parents pleins de bonnes intentions. Après tout, pour eux, l’imagination très développée de leur fille  n’était qu’une “bizarrerie bien à elle” , rien qui puisse lui apporter quelque confort matériel.

Nous sommes responsables de nos vies

Voici ce qu’en dit J.K. Rowling:

« Je voudrais clarifier un point, entre parenthèses.
Je ne leur en veux pas.
Il y a une date d’expiration pour reprocher à ses parents de nous avoir orienté vers une mauvaise direction.
Dès que vous êtes en âge de prendre les commandes, la responsabilité vous appartient.”

Qu’est-ce que échouer signifie pour vous?

J.K. Rowling nous rappelle que les signes extérieurs de réussite communément admis ne doivent pas être l’alpha et l’omega de nos vies.

Voici ce qu’elle dit à ce sujet:

“Si l’on me donnait un Retourne-Temps, je dirais à mon moi de 21 ans qu’être conscient que la vie n’est pas une checklist d’acquisitions ou d’accomplissements est la clé de l’épanouissement personnel.
Vos diplômes, votre CV, ne sont pas votre vie, bien que vous rencontrerez des personnes de mon âge et plus qui confondent les deux.
La vie est difficile, complexe et au-delà  du contrôle de quiconque.
Savoir cela vous donne une humilité qui vous permettra de surmonter ses vicissitudes.”

L’échec est le meilleur enseignant qui soit

Bien que l’échec soit une expérience difficile au point que toute issue peut sembler impossible, il y a un enseignement insoupçonné caché sous les strates de peur, de doute, de remises en question et de dépression.

“Alors pourquoi est-ce que je mentionne les bénéfices de l’échec? Tout simplement par ce que échouer m’a permis de me débarrasser du superflu.
J’ai arrêté de faire semblant d’être quelqu’un d’autre et ai commencé à concentrer mon énergie pour achever le seul travail qui comptait vraiment pour moi.
Je n’aurais peut-être jamais trouvé la détermination de réussir dans le seul domaine qui m’était cher si j’avais rencontré le succès ailleurs.
J’ai trouvé la liberté car ma plus grande peur s’était réalisée, et pourtant j’étais toujours vivante, j’avais toujours une fille que je chérissais, j’avais une vieille machine à écrire et une grande idée.
Ainsi j’allais reconstruire ma vie à partir de cette solide fondation qu’était le fond de ce trou dans lequel j’étais. […]”

“D’excellentes vies”

J.K. Rowling clôt sont discours en souhaitant aux jeunes diplômés “d’excellentes vies”, en vertu de cette phrase de Sénèque:

“La vie est telle un conte: ce n’est point sa longueur mais sa qualité qui lui en confère sa valeur”.

Merci d’avoir lu cet article! S’il vous a plu, likez et partagez-le!
Dites-moi dans les commentaires  quel a été votre plus grand échec et comment vous l’avez surmonté, je serai ravie de vous répondre!

Si vous utilisez les liens insérés sous l’image et le titre du livre, vous pouvez acheter cet ouvrage et je recevrai une commission sur la vente.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 réflexions au sujet de « Avez-vous lu ce livre de J.K. Rowling? »

  1. Aude

    Mais oui c’est très bien l’échec, ça permet de grandir et d’avoir des opportunités. Et comme la vie est super sympa, elle continue de nous donner des envoyer ces « opportunités » jusqu’à ce qu’on se décide à les saisir.
    Ah J.K. Rowling… elle est forte quand même. Ca me donnerait presque envie de relire Harry Potter (qui est bourré de leçons de vie aussi).

    Répondre
    1. Élise Auteur de l’article

      Le plus dur souvent c’est de garder le recul, se rappeler qu’il y a du positif dans l’échec! 😀

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *